Soumahoro Farikou à propos de la FENACCI

Environ 300 représentants de syndicats de commerçants se sont retrouvés le vendredi 12 juin 2015 à la salle Emmanuel Dioulo du District d’Abidjan, à l’occasion du 4ème congrès ordinaire de la Fédération nationale des commerçants de Côte d’Ivoire (FENACCI).
Ce congrès ordinaire dont le thème était : « Commerçants de Côte d’Ivoire unis autour d’une faîtière plus forte face aux exigences de la Côte d’Ivoire émergente», a permis aux membres de la FENACCI de réfléchir sur les questions relatives au renouvellement des mandats et à la restructuration de cette organisation née de la fusion de 36 syndicats en une seule entité, avec plus de 135 sections actives sur l’étendue du territoire nationale et plus d’un million de membres. Il s’agit aussi de jeter les bases d’une organisation moderne et de faire des suggestions, afin que la vision de l’équipe dirigeante puisse prendre forme et être déclinée en actions concrètes et pratiques. «La FENACCI est une force. Le gouvernement ivoirien l’a si bien compris, qu’il a décidé depuis peu, de nous associer à toutes les initiatives et actions liées à ce segment de notre économie. La FENACCI est désormais un partenaire privilégié de l’Etat, qui l’invite à lui proposer des solutions durables face aux défis du moment et à venir», a rappelé Soumahoro Farikou. Le président de la FENACCI a saisi l’occasion pour faire le bilan de son action à la tête de la plus grande faîtière de commerçants de Côte d’Ivoire : «Nous avons signé et exécuté de nombreuses conventions et projets avec des partenaires tant sur le plan national qu’international. Les relations entre la FENACCI et l’Etat de Côte d’Ivoire se sont améliorées, de sorte qu’aujourd’hui, nous pouvons dire que les autorités de notre pays respectent notre fédération. Face à cette volonté du Président Alassane Ouattara d’être à notre écoute, nous ne pouvons que nous féliciter et nous engager à soutenir le programme du gouvernement ivoirien (…) Nous avons foi en notre vision et nous restons convaincus que de belles et grandes choses nous attendent». M. Kouazan représentant le ministre du commerce, a mis l’accent sur les réformes engagées par le gouvernement dans ce secteur. Notamment les campagnes périodiques de vérification des instruments de mesures, l’élaboration d’un Code de la consommation. En termes de projets, Jean-Louis Billon prévoit, selon M. Kouazan, la délivrance de la carte professionnelle de commerçants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.